Citer le djebel  SIROUA  dans l anti ATLAS 3500 m

depart de BORDX le dimanche soir de Paques 2004 arrivee a Marrackech dans la nuit et accueilli par le guide responsable de la rando

Lundi matin 7 h direction Ouarzazate avec 2 minibus et nos bagages et le materiel et l intendance pour 4 jours d itinerance

Avant Ouarzazate on bifurque a droite pour s enfoncer dans  l anti Atlas et nous arrivons a Tamelnakoute ou nous allons passer notre 1 ere nuit  en gite chez  l habitant pour le 1 er repas un couscous d acceuil  nous permettant d avoir des sucres lents pour les efforts avenir

Mardi en rte pour le village des Ait Tiga ou enfin de soirée en arrivant nous apercevons le bivouac installe car il faut préciser que nous avions avec nous le sac de la journee nos bagages et l intendance et le materiel sont  transportés par des muletiers et avec eux un homme important le cuisinier de l expeditio

,randonne tranquille pour une mise en jambe  coupée vers 12 h 30 par le repas deja pret car toute l équipe prend un chemin different pour nous devancer et avoir pour nous,  a mettre lespieds sous la table

Le mecredi on se dirige vers le col d Aghiga ou la nous approchons du massif ou se trouve LE  SIROUA que l on apercoit de loin et il est eneige ,on a eu un temps normal ensoleille mais en altitude les soirees sont fraiches et la toilette dans le torrent est spartiate, mais ça fait du bien apres une bonne journee de marche , et comme tous les soirs en attendant le repas nous avons une animation spontanee par les muletiers  chants danses et musiques berberes auquels nous participons et qui qelque part nous rechauffe en bougeant car il ou tout juste chaud ou a peine froid

Le jeudi les choses sérieuses nous attendent l ascension du SIROUAla troupe se met en route le temps  est moyen on attaque tout doucement la monté mais les nuages eux aussi sont presents il faut se couvrir et on sort l équipement d hiver les conditions sont les memes ace moment que celles que nous avons dans les Pyrenees  et oui!!!  c est la MONTAGNE  elle est identique de partout et nous continuons les neves sont presents sur les pentes pas encore sur la notre et quelle joie pour NELLY qui est une mamy heureuse de passer le cap des 3000 metres pour la 1 ere fois pose de congratulations et photos ça en vaut la peine ce n est pas tout le monde qui passe 3000  .

Le chemin se poursuit la pente augmente progressivement et tout le monde avance et notre Jacques  l unique avec le guide de l expedition rythment le pas pour que tout le monde puisse  acceder au col qui qui est avant le sommet que avons devant nous et ou un rocher d au moins 80 metres s eleve il ne fait pas si chaud et le temps est moins que moyen .On fait une pose au col pou souffler et on attaque le dévers ascensionel  qui mene au pieds du rocher il  est un peu eneige mais ça passe.

Il presque midi et nous arrivons au pieds du rocher il est impresionnant  nous laissons les sacs en bas  leguide a commence l escalade car la il faut mettre les mains et il est aide par le cuisinier pour nous indiquer les passages et le vide augmente nous ne sommes pas encordés et a un passage délicat que nous sommes obligés de prendre c est le guide qui sert de main courante.

Obligé de passer par cette voie parceque la face nord est verglacée et ce passage si on ne connait pas l itineraire est casiment impossible a trouver seul 

arrive au sommet on voit tout ce que l on a grimper et en face de nous eneigée egalement la chaine du haut ATLAS mais asez loin avec le sommet le plus haut  AFRIQUE DU NORD le TOUBKAL 4107 metres impossible a faire a l époque ou nous y étions trops de neige

on descend du rocher on mange au bas et on prend le chemin de la déscente alors la avec une météo exécrable ,au milieux de nves car nous sommes cote nord et descente est longue et ventée vers  les bergeries dAziwn a 2400metres ou le bivouac est installé et  ou nous attend une collation avec diverses boissons chaudes 

on en avait besoin , le  repas du soir la aussi nous réchauffe car dehors il fait -3  et sous la toile pas plus que 4 ou 5 au dodo au chaud

voila en gros la ballade d une douzaine damis a travers ce parcours ou nous avons découvert pour certains la vie, les gens de cette regions du Maroc leurs  coutumes , leur hospitalité leur systeme de cultures en etages , le saffran, la maniere de cuire et de faire le pain, et le sourrire des nonbreux enfants 

j ai dit pour certains car pour  d autres ce n était pas la 1 ere fois qu ils venaient au  Maroc mais pas dans la condition ou nous etions

Le samedi retour sur Marrackech bonne douche à l hotel ou nous sommes arrivés vers 16 h

puis ballade en ville  casse croute au restau avec le guide  visite de la place DJEMA EL FNA unique au monde dans son genre pou ma part je connais et connaissais bien pour y avoir ete trés souvent

Le dimanche matin visite de la médina de Marrackech et ses souks et boutiques avec achats souvenirs  et apres manger direction l aéroport de la Menara pour atterir a Mérignac

Beau sejour et belle camaraderie et bons souvenirs

papy randonneur

 

 

 

Advertisements