Citer le djebel TOUBKAL   haut ATLAS  4107m  le toit du MAROC

Apres le djebel SIROUA en avril 2004 dans  l Anti Atlas et d ou j avais vu  le massif  du TOUBKAL a cette époque  eneigé   l envie  était grande d y aller car aussi dans les pyrenées le VIGNEMALE  et le MONT PERDU avaient été gravis

 le TOUBKAL en berbere  veut dire : kal  la terre et toub  d en haut  oui c est a dire  la terre  d en haut donc le sommet le plus haut  de la chaine  et meme temps de l A frique du nord 4107 m

pour moi ce pas  seulement une  ascension ça été comme un pélérinage mon émotion est toujours tres forte quand je reviens au Maroc   j y suis né comme je  l ai dit sur un billet précédent  j yai vécu 40 ans  et a l arrivee au sommet il ny avait pas que la  satisfaction d y etre physiquement monté mais beaucoup de souvenirs et beaucoup de de choses!!!!!!!!!!

la décision prise au mois d aout et départ de bordeaux le 24 sept

Acceuil  chaleureux  a  l aéroport de la Menara  a Marrakech par Brahin notre guide qui me souhaite la bien venue  et que la paix soit avec moi c est a dire en arabe  MARHABA   et la paix SALAM   tout un symbole !!!! et j ai repondu  CHOUKRAN et SALAM AL EKOUM  c est a dire merçi et bonjour a tous  Par mes paroles en arabe ,une partie de l ambiance entre les randonneurs et le guide et toute son équipe etait deja amorcée

 arrivee a Marrakech et accueil par Brahim  guide et responsable de la rando qui nous conduit a l hotel et visite le dimanche 25 09 pendant l apres midi de de la place djema el fna

 le 26 départ pour l Oukai meden par la vallée de l Ourika ou  la montagne  s annonce avec ses villages berberes accrochés a flan de pentes 

 l Ouka comme on le dit dans la région est la seule station de ski du massif a 2400met c est de la  que randonneurs au nbre de 12  . muletiers cuisinier et guide se mettent en marche pour un séjour de 5 etapes et quelles etapes!!!!!!

avant toutes choses Brahim nous demande que chacun de nous se présente

 Genevieve Elodie Eric Fabien Dominique de Bordeaux Fernand Therese Micheline  Dominique de la Rochelle Barbara et moi meme formons ce groupe homogene  et  a 99   0/0  pyreneistes

 ça y est !!1er jour c est parti pour le village d Imsker en passant par Tidili et Tinoughar  et nous cotoyons des genevriers  plus que centenaires si ces villages sont la sur notre chemin c est qu il y a de l eau qui permet donc des cultures en étages ou la terre est retenue

 par des murs de pierres qu il faut entretenir en permanence

tout au long de l existence et qui permet la vie de des humains qui les habitent ainsi que celle des animaux domestiques

 nous allons retrouver le meme étagement de la végétation  en montagne  que dans les pyrenées  donc ce 1 er jour nous sommes avec de la végétation appropriée a  l Atlas

le repas de midi se passe a l ombre des noyers nonbreux a cette alltitude au bord  d un torrent  et magistralement préparé et présenté comme le seront tous les autres durant le treak

il est a noté que nous sommes en période de ramadan et que le cusinier  les muletiers et Brahim ont du mérite car ce  nest pas facile pour eux d assumer leurs responsabilitées pour assurer notre confort et notre séjour  nous repartons pour imsker ou la nous avons droit a un gouter thé a la menthe café pain confiture etc……le rituel de ce 1 er jour sera toujours le meme pour les autres bien sur le repas du soir préparé avec autant d attention 

lle 1 er jour beaux paysages dépaysants et nous avons fait 1460 m de negatif et 290 de positif

jour 2  départ pourTizi Ouzen et nous coupons la vallée d Imlil au village de Imi Oughald a 1360m  et nous attaquons la vallée d Azaden avec de la végétation broussailleuse   LES COUSSINS  DE L ATLAS  épineux en formes de demie spheres que les chevres nombreuses  apprecient

le col de Tizi Tacht a 2200 est en point de mire Il fait chaud!!!!mais sans plus nous faisons des pauses ou nous avons également des fruits secs et  en cas 

nous nous rendons par le col a  A Tizi Ouzen ou a 12 h environ on s est arreté pour le déjeuner dans un gite d étapes pas encore en service  sur le toit des maisons en pisé des noix et le broux séchaient au soleil 

le long de ces vallées le moindre harpent de terre est travaillé cultivé soit des jardins potagers des vergers pommiers et cognacés   cette méthode  de culture date depuis des siecles vers 16 h 30 environ nous arrivons a Tizi Ouzen a 1850m et nous prenons nos quartiers au gite qui lui est confondu avec les habitations de villageois nous sommes au coeur meme du village berbere avec la vallée en bas l oued et les cultures une belle journée ayant faits 1455 de + et 64o de – et le soir qui tombe avec sa fraicheur montargnade que nous connaissons mais ici elle  a une autre saveur a cause du dépaysement et beauté du site

traditionel repas du soir  puis dodo!!!!!!!!le lendemain commenceront les choses plus serieuses

le jour 3 lui va commencer a aborder la haute montagne et nous laisserons derriere nous  toutes vegetations ou presque car les coussins de l Atlas sont toujours la  et au petit matin nous voyons s éloigner le village qui nous a hébergé et la on commence  a monter la vallée du Tizzi Taddate qui est l oued qui  l irrigue nous traversons des estives Azib Tizi Ouarhrou et Azib Tamsoult  et a ce moment notre guide salue un berbere qui monte mais tres rapidement et quand nous arriverons au refuge nous nous apercevrons que c etait le gardien qui nous a devancé de son pas montagnard plus rapide que le notre et il n etait pas d une 1 ere jeunesse . nous avons eu a négocier le verrous des  cascades de  Tamasoultes magnifiques chutes qui coulent depuis des siecles on fait une pause  et on a repris la monté ou des chevres qui étaient plus haut  nous ont provoqué une belle chute de pierres  on s est collé contre la parois et assez tot nous sommes arrivés au refuge LEPINEY ou j usquau repas du soir on eu du temps libre pour admirer et écouter le silence de la montagne et comme un paradoxe c est un silence qui nous parle a l interieur de nous memme cette journée 1250 m de  positif mais un peu plus raides et 500 de negatif

mais ce soir la une petite inquietude le brouillard montait de la vallée que nous avions quittée et il yavait des fenetres!!!!!  mais????

jour 4  au lever  la mer de nuages se  maintient dans la vallée et apres avoir pris le petit dej nous partons confiants coté météo pour aborder tout d abord le col d Aguelzim et la le paysage devient de plus en plus haute montagne

le col nous fera basculer vers le refuge NETLER il est a 3500 m et on y accede par 80 lacets face a la pente, le temps est au plus beau  la montagne de plus en plus rude et et la pente plus raide ,mais avec le pas  de Brahim notre guide , qui a su adapter tout au long du  treak en fonction des circontances du terrain, le rythme ,pour que tout le monde puisse pavenir  a l objectif du moment,nous atteignons lecol  d ou nous découvrons la vallée tout en bas  d Imlil et le sentier qui nous y menera le lendemain 

mais il ya aussi tous ces ces sommets qui culminent entre 3800 et 4000 nous sommes la devant une carte postale grandeur nature exceptionelle , nous faisons une pause a cet endroit en savourant toute la plénitude de  l endroit et la grandeur du décor!!!!!! 

depuis le col nous apercevons le sentier qui nous conduira au refuge Netler  il nous reste 300 m de descente et nous arrivons au refuge   ou la nous attend sous une tente caidale  le déjeuner et ensuite nous installons le bivouac pou la nuit car nous ne logeons pas au refuge meme, il ya du monde!!!!!qui des l aube le lendemain se retouvera su la pente de celui pour qui nous sommes la 

nous avons un moment de détente en attendant le repas du soir et chacun fait ses petites affaires dans un cirque montagneux ou coule  l oued Imlil qui a donné le nom au village ou nous coucherons le lendemain qui se situe 1500 m plus bas pour cette journée nous totalisons que 400 de positif et 300 de negatif

apres le repas du soir nous allons vite au lit car le lendemain lever 4 h et depart 5 h !!!!!!!!!!

jour 5 pas facile de se lever,!!!!la nuit a été moyenne, le  ciel est étoilé  bon presage pour les montagnards . comme d hab apres le petit dej nous partons vers le DJEBEL TOUBKAL

Il fait bon, le pas de Brahim est régulier  les frontales scintillent et nous avancons  dans le petit matin encore sombre .Cette fois ci Brahim  a pris avec lui Mohammed un muletier qui est serre file nous grimpons pendant 1 h 30 en silence car il fautgarder le souffle et le jour va commencer a pointer il ne fait pas froid le pourcentage de la pente est raide ,nous faisons des pauses en consequences nous avons passés un cahos  de nuit que nous découvrirons a la déscente

avant d atteindre la crete qui se dessine devant nous le terrain est rude et nous sommes vers 3800   , 3900  et je ressents l effet de la raréfaction de l oxygene en altitude ouf!!!!!encore un effort  conditioné par le pas de Brahim  qui se met un point d honneur  a ce que tout le monde puisse atteindre le sommet  il connait bien le terrain et a appris en 4 jours a nous connaitre

nous arrivons sur la crete et la ça commence a devenir grandiose la vue sur l Anti Atlas bien degagé  avec le djebel SIROUA que j ai reconnu facilement une pause  d un quart d heure pour contempler et admirer l imensité du lieu et reprendre des forces pour attaquer la crete qui mene au sommet

il nous reste environ 150 a 200 m de denivellée il y a du monde qui monte,donc depuis le col qui precede le somet la pente est plus douce et l acces plus facile e,  a 9 h du mat sous un soleil radieux tous ensenble la main dans la mains un peu en ratelier de face car le sommet presente une aire assez vaste, nous arrivons au 4107 metres de la borne sommitale materialisée par une pyramide metallique que l on a aperçu de plus bas

pour moi l émotion est grande!!!!! car ce sommet represente a titre perso tout un symbole et la joie du grouppe est collective sans précedent

nous resterons sur le sommet environ une 1/2 h pour des photos , admirer ,se reposer,se substanter ,et se préparer a descendre

la descente délicate en fonction de la pente surtout des cailloux qui roulent sous le talons a certains endroits mais c est la ou Mohamed rempli a merveille son role en indiquant tout au long de la descente les endroits de passages les plus appropriés et veille a la sécurité de ces passages

nous descendons tranquillement avec quelques pauses pour récupérer tout en admirant le paysage que nous  n avions pas vu le matin  car il faisait noir , et normalement  nous nous approchons du bivouac il fait chaud le soleil est dans. Nous découvrons  au passage le chaos passé le matin, on commence avoir le refuge en bas en laissant derriere nous le maitre des lieux puisqu il est le plus haut sommet de l Afrique du nord   le TOUBKAL qui est la depuis des millenaires  dans l apre duretée de la haute montagne avec ce quelle comporte de magnififique et de beau ,et en face de ce bonheur grandiose il nous faut etre humble  car nous sommes en comparaison  TOUT PETITS

au bout de 7 h nous voila rendus au camp de base  tous contents tout s est bien passeé et la récompense dans l effort éait au RDV

nous déjeunons et tout de suite apres nous prenons le chemin de la descente qui nous mene a Imlil qui nous fait découvrir la vallée et nous retrouvons la vie avec les villages les cultures et vergers nous passons au marabout de Sidi Chamarouch

un marabout et l endroit ou est enterré le saint qui porte son nom et ou on y vient a

titre collectif ou individuel en pélerinage

vers 17 h nous arrivons a Imllil  via Tadermou ou nous attend un acceuil chaleureux le thé et les messelmens sont prets (messelmen  crepes marocainnes ) nous sommes la dans un refuge 4   ou la vue est magnifique en plein coeur du village nous sommes entourrés

de petits sommets  et de torrents et tout est vert

rude journée  1000m de positif 2500 de negatif et environ 17 kms

 la soirée se termine par un  couscous de cloture  tout le monde est moulu mais content!!!!!

 ce soir nous dormirons tres bien!!!!!!

le 6 eme jour est consacré au retour sur Marrakech cette fois ci en passant par ASNI la vallée parralelle a de celle de L OURIKA  a qui nous a mené au départ de la rando  a l OUKA  retour a l hotel ou nous retrouvons la civilisation  

l apres midi on a completé la visite de MARRAKECH et fait  qelques achats de souvenirs   et a 19 h nous nous retrouvons a la KOUTOUBIA ou nous avions tous RDV avec Brahim pour un ultime repas et ensuite nous nous sommes dit  au revoir  en fonction des horaires de départs differents du lendemain dimanche 

La boucle etait faite  pour moi LE DJEBEL  TOUBKAL aussi et le plus important a été l ANBIANCE AMICALE ET SOLIDAIRE DE CE GROUPE

et au sommet  JE ME SUIS REDIT   ELLE N EST PAS BELLE LA VIE !!!!!!!!!!!!